Déposez votre annonce Espace Propriétaire Newsletter

La polyarthrite rhumatoïde : description, causes, facteurs aggravants et conséquences

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire auto-immune. C’est le système immunitaire qui entre en jeu en créant des auto-anticorps qui viennent s’attaquer à la membrane des articulations. Les articulations sont alors victimes d’une inflammation qui s’accompagne d’une destruction du cartilage, de l’os et du tendon. Si cette affection touche aussi bien les jeunes gens que les personnes âgées, dans 75 % des cas, ce sont les femmes qui en sont victimes.

Polyarthrite

A droite une personne touchée par de la Polyarthrite

C'est quoi la polyarthrite rhumatoïde

Cette pathologie rhumatismale est chronique et particulièrement douloureuse. Elle devient vite handicapante car elle freine la réalisation des gestes quotidiens. Comme son nom l’indique, plusieurs articulations sont touchées et ce de manière bilatérale et symétrique.

On observe une déformation des articulations ainsi que des luxations articulaires. Les douleurs propres à la maladie entraînent des effets secondaires pesants. Le sommeil est perturbé par des réveils nocturnes, les raideurs articulaires sont manifestes, notamment au moment du lever où les patients décrivent la sensation d’être « rouillés ».  

La polyarthrite rhumatoïde s’attaque généralement aux poignets, aux chevilles, aux mains et aux pieds. Les symptômes peuvent progressivement s’étendre à d’autres zones du corps et s’en prendre aux épaules, aux coudes, aux genoux, aux hanches et même aux articulations temporo-mandibulaires.

Des facteurs aggravants de la maladie ont été identifiés, comme notamment le tabagisme et les carences en vitamine D.

Concrètement, les critères retenus pour poser le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde sont les suivants : raideur des membres au réveil pendant au moins 30 minutes, présence des symptômes pendant six semaines consécutives et arthrite orientée sur trois articulations au minimum. La réalisation de bilans sanguins et radiologiques vient confirmer le diagnostic.

Prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde

Dès lors qu’un diagnostic est posé, un traitement peut être mis en place. Il peut se décliner selon plusieurs axes. Un traitement médicamenteux associé à des traitements locaux permet généralement la diminution des douleurs.

Des soins en réadaptation fonctionnelle sont parfois prescrits, tout comme des interventions chirurgicales dans certains cas bien précis.

Un suivi psychologique peut également être proposé au patient pour l’accompagner face à la maladie.

Quelle que soit la méthodologie adoptée, une prise en charge précoce est recommandée.

Autres alternatives pour la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde

Le recours aux médicaments est généralement adopté pour soulager les patients des symptômes douloureux et invalidants qu’ils subissent.

Toutefois, il peut arriver que cette solution n’apporte pas le soulagement attendu aux personnes. Par ailleurs, certaines sont formellement opposées au fait d’ingérer des médicaments quotidiennement.

Dans ce type de cas, d’autres alternatives sont alors envisageables. Afin de permettre aux patients de retrouver une qualité de vie acceptable, la physiothérapie est notamment employée. L’ergothérapie et la pédicurie-podologie sont également des valeurs sûres pour améliorer le bien-être des personnes en souffrance.

D’autres orientations sont possibles, comme par exemple les activités physiques aérobies, la balnéothérapie permettant de travailler les techniques de gain d’amplitude ou encore la crénothérapie. Ces soins se déroulent en centre de cure thermale et sont encadrés par des professionnels aguerris. En parallèle, des actions d’information et de d’éducation sont mises en œuvre pour une prise en charge globale de qualité.

Les résultats d’une cure thermale son probants. Les patients décrivent en effet une diminution des douleurs, une plus grande mobilité, un sommeil plus réparateur et, de manière plus générale, une amélioration de leur qualité de vie.


également à lire

Les rhumatismes les plus courants
Les rhumatismes les plus courants
Fibromyalgie et lombalgies: une amélioration par les cures thermales
Fibromyalgie et lombalgies: une amélioration par les cures thermales
L’arthrose des mains soignée en cure thermale
L’arthrose des mains soignée en cure thermale