Déposez votre annonce Espace Propriétaire Newsletter

Les rhumatismes les plus courants et les traitements

Lorsqu’on sait que le nombre de personnes souffrant de rhumatismes se chiffre en millions, on comprend alors de quelle manière cette pathologie fait rage dans le quotidien d’un large panel de français…

Diagnostic des rhumatismes

Polyarthrite rhumatoïde

En tête de liste, on retrouve la polyarthrite rhumatoïde. Cette affection se localise sur certaines zones bien précises du corps : poignets, articulations des phalanges, métatarses et cervicales. Elle attaque les articulations en se manifestant sous la forme de gonflements et de douleurs. Les principales victimes sont les femmes qui se situent dans la tranche d’âge 40 - 60 ans. Ce qui est particulier dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, c’est que le vieillissement n’en est pas le principal élément déclencheur, contrairement à ce que l’on pourrait croire. En effet, les facteurs à l’origine de ces symptômes peuvent être davantage d’origine hormonale, infectieuse ou génétique.

La particularité de cette pathologie, c’est que les membres sont touchés selon une parfaite symétrie. C’est le corps lui-même qui est à l’origine de ce phénomène. Des anticorps sont produits et viennent s’attaquer à la membrane protégeant les articulations. Cela déclenche alors une réaction inflammatoire. Concrètement, la membrane épaissit, d’où les gonflements et les douleurs. 

Un autre symptôme typique de cette maladie, ce sont les membres qui deviennent raides pendant la nuit. La personne qui en souffre se réveille et a la sensation d’être « rouillée ». Il faut savoir que la cure thermale permet de soulager la polyarthrite rhumatoïde.

L’Arthrose : le mal du siècle

L’arthrose, que l’on nomme également rhumatisme articulaire, est un autre fléau en la matière. Dans ce cas, le cartilage s’abîme au fil du temps et c’est le mouvement qui crée la douleur. La cible principale de l’arthrose, ce sont les femmes âgées de plus de 40 ans. On constate que des éléments prédisposent toutefois à cette pathologie, comme la génétique et le surpoids. Concrètement, des excroissances osseuses peuvent apparaître sur les genoux, les mains, les hanches, les épaules et également au niveau de la colonne vertébrale. L’arthrose se soulage en cure thermale, celle-ci doit être répétée plusieurs années.

Rhumatisme psoriasique : rhumatisme et psoriasis cutané

Le rhumatisme psoriasique, lui,atteint le rachis lombaire et les sacro-iliaques au niveau des tendons et des ligaments en créant également une réaction inflammatoire. Le système immunitaire ne fonctionne plus correctement. La nuit est particulièrement douloureuse et le réveil difficile. Cette forme de rhumatismes s’accompagne d’un psoriasis cutané, c’est-à-dire de plaques rouges camouflées par des squames. Les 30 - 50 ans sont la cible de cette affection. Il a également été décelé que l’hérédité jouait un rôle dans cette pathologie. Dans l’orientation rhumatologie, le rhumatisme psoriasique se traite en cure thermale, il permet de soulager le curiste.

Comment se soulager des rhumatismes ?

Le traitement classique des rhumatismes consiste en la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens et d’antalgiques. Des infiltrations et des corticoïdes peuvent être prescrits en complément. Un traitement de fond visant à freiner le développement de la polyarthrite rhumatoïde et du rhumatisme psoriasique est parfois envisagé.

L’arthrose, elle, est prise en charge au quotidien grâce à des mesures quotidiennes simples telles qu’une activité physique quotidienne et des séances de kinésithérapie.

Un autre type de soins est particulièrement recommandé pour ses bienfaits dans le cadre de ces pathologies. Il s’agit de la réalisation d’une cure thermale de trois semaines. Des soins prodigués par des équipes médicales spécialisées apportent au corps du patient un relâchement qu’il a du mal à se procurer par lui-même. L’eau et la boue thermale, de par leur composition, apaisent l’inflammation et les douleurs.

Des ateliers visant un apaisement psychologique et une diminution du stress sont également proposés dans le cadre de ce séjour.

Après la cure, le patient constate que son sommeil est amélioré et qu’il a retrouvé une certaine souplesse. Bien souvent, les bénéfices de s’arrêtent pas là. Le patient peut généralement diminuer la prise des médicaments, ce qui est pour lui une réelle victoire.


également à lire

Fibromyalgie et lombalgies: une amélioration par les cures thermales
Fibromyalgie et lombalgies: une amélioration par les cures thermales
L’arthrose des mains soignée en cure thermale
L’arthrose des mains soignée en cure thermale
Effectuer une cure thermale à l’approche de l’hiver pour contrer la dépression saisonnière
Effectuer une cure thermale à l’approche de l’hiver pour contrer la dépression saisonnière