Déposez votre annonce Espace Propriétaire Newsletter

Arrêter de fumer grâce au thermalisme et à la thalasso

C’est décidé, vous arrêtez de fumer ! Afin de vous aider à lutter contre les rechutes et pour allier l’utile à l’agréable, de nombreux centres thermaux et de thalassothérapie se sont intéressés au tabac au travers de cures spécialisées.

Thermalisme et tabac

Se sevrer du tabac, c’est une étape difficile dans laquelle il faut être accompagné. Les établissements l’ont bien compris et c’est pourquoi ils sont de plus en plus nombreux à proposer des cures dédiées au sevrage tabagique. Ici, pas de remède miracle, c’est la volonté qui est primordiale lorsque l’on décide d’arrêter de fumer, mais des soins étudiés pour vous accompagner tout au long du processus, des tests et un suivi réalisé par des médecins, et la découverte d’une nouvelle hygiène de vie.

Ce qu’il faut travailler avant tout, c’est le souffle ; c’est pourquoi les cures thermales et de thalassothérapie sont particulièrement indiquées. Au travers de rééducation respiratoire, de tests d’efforts en bassins, de massages qui vont éliminer le stress et de conseils diététiques, les chances de se débarrasser de cette addiction sont plus grandes !

« Grand souffle », « oxygénation » ou tout simplement « anti-tabac », certains établissements sont particulièrement recommandés. Concernant les stations thermales, le centre de Bagnères-de-Luchon, au cœur des Pyrénées propose un programme efficace dans un cadre privilégié. Entre spécialistes ORL, tabacologues, hydrothérapeutes et nutritionnistes, le sevrage se fera dans la détente. D’une durée de 5 jours, vous serez bien pris en charge et pourrez profiter d’un environnement parfait. C’est aussi ici que l’on trouve le seul vaporium d’Europe, un hammam naturel de 150 m qui se trouve dans une galerie souterraine ! A Saint-Gervais-les-Bains et à Challes-les-Eaux, en Haute-Savoie, une cure « mieux-être » dont la durée varie de 6 à 12 jours est aussi destinée à la lutte contre le tabac. Même chose du côté d’Aix-les-BainsAllevard, Royat, Contrexville ou encore Saint-Honoré-les-Bains

Les mini-cures ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Seulement les cures de 21 jours peuvent l'être si le centre est spécialisé dans les cures thermales pour le sevrage tabagique. D'autre part, le curiste devra avoir une prescription de son médecin.

L’eau de mer : des atouts pour arrêter de fumer ?

Si le bord de mer vous tente plus que la montagne et la campagne, sachez que les centres de thalassothérapie disposent eux aussi de leurs cures spécialisés et l’eau de mer possède de nombreux atouts favorisant le sevrage tabagique.

Pornic, La Baule-Escoublac, Anglet… Une trentaine de soins sur une semaine sont proposés, allant de l’acupuncture à la relaxation et de la réadaptation à la sophrologie. Si la cure ne constitue pas une solution miracle elle donne toutefois de bons résultats sur « l’après », au moment du retour chez soi : la tentation est beaucoup moins forte. Au départ, les professionnels s’assureront de la qualité de votre souffle et de votre degré de dépendance afin de vous orienter vers les soins les plus adaptés. Outre les bienfaits de l’eau de mer (sous formes de bains et douches), les enveloppements d’algues et de boues feront partie du programme, tout comme les drainages lymphatiques et les massages du visage spécialement étudiés pour les fumeurs. Les oligo-éléments contenus dans l’eau sont également recommandés pour leur action sur les os et leur consolidation, ceux-ci étant fragilisés par les effets de la cigarette.

Que votre choix se porte sur un centre thermal ou de thalassothérapie, les cures « anti-tabac » vous séduiront par leurs bons résultats. Il n’y a donc pas lieu d’hésiter !


également à lire

De l'eau thermale à la dermo-cosmétique
De l'eau thermale à la dermo-cosmétique
Mini-cure thermale : le bien-être avec l’expérience du médicalisé
Mini-cure thermale : le bien-être avec l’expérience du médicalisé
Cures thermales : nouveautés en 2016
Cures thermales : nouveautés en 2016