Déposez votre annonce Espace Propriétaire Newsletter

Les cures thermales pendant le COVID : rencontre avec le médecin thermal Laurès

Docteur Laurès, vous êtes l’un des médecins thermaux de La Léchère et vous êtes intervenu lors de la création du Référentiel sanitaire pour la réouverture de tous les centres thermaux. Pouvez-vous nous expliquer simplement ?

Les mesures sont très simples à comprendre. Ce sont les mesures barrières ! On porte un masque, on respecte les distances sociales et on se lave les mains. Avec ces mesures simples, on assure la sécurité de tous. N’est-ce pas les mesures appliquées par les médecins dans les hôpitaux ? Si ces mesures n’étaient pas efficaces, tous les médecins seraient malades !

Le référentiel sanitaire est basé sur ces mesures. Par contre, certains soins ont été supprimés, par exemple le vaporarium collectif, et d’autres ont été réduits afin d’assurer les mesures de distanciations comme par exemple la piscine.

Les capacités d'accueil des curistes dans les centres thermaux ont été réduits afin d’assurer les distanciations et le personnel a été formé concernant un nettoyage optimal et la surveillance bienveillante accrue des curistes. Il faut être intransigeants pour faire respecter les mesures barrières, et cela fonctionne très bien !

Le risque 0 n’existe pas mais on s’en rapproche énormément dans les centres thermaux et pour preuve, l’un de mes curistes m’a dit : « si on a le COVID, une chose est sûre c’est que nous l’aurons pas attrapé dans le centre thermal »

Il se dit de plus en plus que le virus se transmet par aérosol. N’y a-t-il pas un risque dans les centres thermaux ?

Non ! Plusieurs raisons à cela :

  • Les mesures barrières sont respectées avec port du masque
  • Les volumes d’air dans les pièces sont très importants
  • Le nombre de curistes est réduit
  • Les consignes sont très strictes concernant les systèmes d’extraction d’air

Essayez de comparer une pièce d’un centre thermal avec un wagon de train. Cela n’a rien à voir !

Est-ce que tous les curistes sont acceptés en cure thermale en cette période Covid ?

Non ...
Toutes les stations thermales doivent adresser un document d’auto-évaluation au curiste au moment de son inscription afin de vérifier qu’il peut bien suivre sa cure thermale.
Pour La Léchère, nous déconseillons les cures dans certains cas (souvent repris par les stations, chacune adaptant selon ses spécificités), par exemple :

  • Certains traitements réduisant l’immunité
  • Un diabète mal équilibré
  • Hypertension sévère
  • Maladie respiratoire sévère
  • Obésité avec IMC > 40 (poids divisé par la taille au carré)

D’autres cas doivent être discutés avec le médecin traitant :

  • 85 ans et plus (l’âge physiologique est plus important que l’âge réel)
  • Surpoids avec IMC >30
  • Infarctus, AVC de moins de 2 ans

Certaines situations ne sont pas à risques significatifs : 

  • Arythmie bien contrôlée
  • Pace Maker
  • Phlébite même récente
  • Douleurs persistantes après un COVID guéri
  • Traitement anticoagulant

De nombreux curistes désirent annuler. C’est leur médecin traitant qui leur déconseille la cure. Qu’en pensez-vous ?

Je pense que c’est une bonne excuse ... c’est plutôt le patient que ne veut pas venir en cure thermale par peur. Il suffit d’allumer la télévision, les médias entretiennent la psychose !

Revenons à ces annulations. Certaines sont réelles, par exemple: je me suis cassé le col de fémur. Là ok !

Mais en général on retrouve ces 2 cas :

  • Le médecin déconseillerait la cure car il manquerait d’informations concernant les mesures sanitaires, ou lui-même ne croirait pas aux bienfaits des cures thermales. On est plutôt dans un cas d'un manque d’information ou un manque de formation. Ce n’est pas le sujet du jour mais je rappelle qu’il y a maintenant de nombreuses recherches sur le thermalisme et de nombreuses publications à ce sujet.
  • Le curiste n’a pas envie de venir en cure par peur et méconnaissance. Il demanderait un certificat au médecin à destination de l’hébergeur afin d’éviter de perdre son acompte

La majorité des annulations me semble farfelue ! Pour la plupart des curistes, exception faite de certains cas précisés dans le formulaire d’auto-évaluation l’annulation pour raison médicale pourrait être seulement un prétexte.

Est-ce que vous conseillez à votre entourage de faire une cure thermale ?

Bien sûr ! Le risque n’est pas dans le centre thermal mais il faut faire attention à l’extérieur du centre thermal. On sait très bien que les curistes se rencontrent en dehors de la cure thermale pour une belotte, une partie de pétanque, pour se balader ... et là il faut respecter les gestes barrières et dans ces conditions, le risque devient très limité.

Nous avons mis en place 3 barrières pour rendre les centres thermaux très sécurisés :

  • 1ère barrière : toutes les stations thermales doivent adresser un formulaire d’auto-évaluation aux curistes afin de savoir si le curiste peut venir en cure
  • 2ème barrière : les médecins thermaux effectuent les vérifications avant la cure thermale, si la personne est à risque, elle sera refusée
  • 3ème barrière : les gestes barrières sont appliqués dans les centres thermaux avec le port du masque, distance entre les curistes, nettoyage permanent, réduction du nombre de curiste, et SURTOUT le personnel est formé afin de faire respecter ces gestes à la lettre. Aucun écart n’est permis ! De plus, les centres thermaux doivent respecter un référentiel strict.

Avec ces 3 barrières, la sécurité est assurée.

Pensez-vous que cette période que nous connaissons peut-être profitable aux centres thermaux ?

Certainement ... nous avons tous vécu une période exceptionnelle et totalement inconnue.

Premièrement, le confinement a pu apporter des séquelles psychologiques et les médias entretiennent la psychose. Ne soigne-t-on pas les problèmes psychologiques en cure thermale ?

Secondement, les personnes qui ont eu le COVID peuvent présenter des séquences musculaires ou articulaires. N’est-ce pas l’une des principales orientations des cures thermales ?

Le virus a un impact sur le système nerveux (le plus évident est la perte d’odorat) mais il est de mieux en mieux montré des effets psycho-comportementaux et dépressifs. On peut également le traiter en cure thermale.

Quel est le ressenti des curistes en cette période POST COVID ?

Les retours sont excellents. Les curistes se sentent en sécurité dans les centres thermaux. Le personnel est remarquable et la fréquentation est plus faible. Les curistes sentent que les centres thermaux maitrisent parfaitement la situation particulière que nous connaissons.

Docteur Laurès, je vous remercie pour votre temps précieux et je vous souhaite une bonne continuation dans votre nouveau projet de vie !

 


également à lire

Cure thermale en période de Covid, comment ça fonctionne ?
Cure thermale en période de Covid, comment ça fonctionne ?
Qu’est-ce qu’une Cure Thermale ?
Qu’est-ce qu’une Cure Thermale ?
Comment choisir sa cure thermale ?
Comment choisir sa cure thermale ?