Déposez votre annonce Espace Propriétaire Newsletter

Les hôpitaux thermaux en France - orientations, conditions et tarifs

La réalisation d’une cure thermale équivaut dans la plupart des cas à une véritable cure de jouvence. Elle soulage les symptômes de diverses pathologies et permet un retour à domicile plus confortable, que ce soit au niveau des douleurs ou de la prise médicamenteuse. La cure s’effectue en autonomie, ce qui signifie que le patient suit les soins puis rentre chaque soir dans sa location, qu’elle soit située au sein même du centre ou à l’extérieur. Il existe toutefois des situations particulières qui nécessitent un accompagnement plus médicalisé. Selon certaines pathologies et dans des cas bien spécifiques, le curiste doit être hospitalisé pour suivre une cure thermale. Dans ce registre, il n’existe que 3 hôpitaux thermaux en France dont les orientations thérapeutiques se déclinent en quatre grandes catégories.

Cure thermale dans un hôpital : seulement 4 orientations

Les centres hospitaliers de Bourbonne-les-Bains et de Dax proposent des cures thermales spécialisées en rhumatologie. Le premier est également orienté sur la prise en charge des problèmes ORL et le second en Phlébologie. Le centre hospitalier d’Ardèche situé à Val-les-Bains traite les maladies relatives à l’appareil digestif.

  • Dax : rhumatologie et Phlébologie
  • Bourbonne les Bains : rhumatologie et voies respiratoires / ORL,
  • Vals les Bains : Appareil digestif

La prise en charge financière d’une cure avec hospitalisation

Cure dans un hopital thermal

Cure en hôpital thermal

Lorsque le patient doit suivre une cure thermale avec hospitalisation, la prise en charge est différente d’une cure classique. L’avis du service médical de la caisse d’assurance-maladie est décisif en la matière. En effet, c’est cet élément qui détermine le montant de la prise en charge du séjour.

Les frais d’hospitalisation se découpent en 3 parties :

  • Tarification journalière : ce sont les soins, examens … la prise en charge par la sécurité sociale est de 80 % ou 100% en cas d’exonération du ticket modérateur. Le reste à charge est pris en charge par la mutuelle,
  • Forfait journalier : ce sont les frais d’hébergement, de restauration et d’entretien. Le prix est fixé par arrêté ministériel. Ce forfait est à la charge du curiste quel que soit son taux de prise en charge. Il peut être pris en charge par les mutuelles,
  • Chambre particulière : le curiste peut demander une chambre particulière. Elle peut être prise en charge par la mutuelle.

Les honoraires médicaux, eux, sont remboursés à hauteur de 70 %. Le forfait thermal en lui-même connaît une prise en charge de 65 % sur la base d'un tarif conventionnel. Pour cela, le patient ne doit pas opter pour des soins de confort non compris dans le programme initial.

Concernant le transport, les frais sont pris en charge quelles que soient les ressources du patient. Ils couvrent 65% du coût d'un billet SNCF aller/retour en seconde classe. Ce montant peut également être utilisé pour se déplacer par l’intermédiaire d’autres moyens que le train. À titre d’exemple, ce forfait est utilisable pour financer le carburant d’un véhicule. Il convient de présenter tous les justificatifs de transport pour être remboursé.

Si la personne possède une activité au moment de la cure, elle se verra verser des indemnités journalières.

La particularité des soins en hôpital thermal

L’encadrement de la cure avec hospitalisation est assuré par un médecin hospitalier possédant une qualification spécifique à ce contexte. Dans un premier temps, il est chargé de définir le protocole de soins que suivra le patient en fixant des objectifs bien précis au regard de la pathologie à soigner. Par la suite, il assure la surveillance et le suivi des soins.

Dans le cadre de la cure thermale en rhumatologie à Dax, le patient est amené à suivre 18 séances de pélothérapie (technique d’application de boue thermale) auxquelles sont associés d’autres soins à la demande du médecin hospitalier. Ils peuvent prendre la forme de massages, de douches à jets ou encore d’une rééducation en piscine.

Dans quel cas un curiste peut-il suivre une cure thermale dans un hôpital thermal ?

Un curiste peut suivre une cure thermale dans un hôpital thermal seulement dans des cas très spécifiques :

  • Perte d’autonomie (personne âgée dépendante, suite de traumatisme),
  • Affections neurologiques (polio, Parkinson, …),
  • Incapacités fonctionnelles (amputation, …),
  • Déficiences organiques (infarctus, insuffisance cardiaque, diabète sévère …),
  • Surdité, cécité,
  • Affections psychiatriques légères.

Quelques chiffres

L’hôpital thermal de Dax est ouvert de mars à décembre. Il accueille seulement 950 curistes par an (87 lits donc seulement 87 curistes en même temps).


également à lire

Balaruc ou Dax : comment choisir sa cure thermale ?
Balaruc ou Dax : comment choisir sa cure thermale ?
Interview du Docteur Jérôme Laurès, médecin thermal de La Léchère
Interview du Docteur Jérôme Laurès, médecin thermal de La Léchère
La cure thermale : un traitement efficace pour soigner la dépression
La cure thermale : un traitement efficace pour soigner la dépression