Déposez votre annonce Espace Propriétaire Newsletter

La cure thermale en double orientation : soigner deux pathologies lors de la même cure thermale

La cure thermale classique, une alternative aux traitements médicamenteux

Cure thermale : soigner 2 pathologies en même temps

La cure thermale est un parcours de soins de 18 jours prescrit par le médecin généraliste lorsqu’il considère qu’elle pourrait soulager son patient atteint d’une pathologie bien spécifique. Ainsi, de très nombreuses cures sont prescrites chaque année pour prendre en charge différents types d’affections. Une grande diversité d’orientations est proposée dans les centres de cures thermales : rhumatologie (RH), voies respiratoires (VR), phlébologie (PHL), neurologie (NEU), maladies cardio-artérielles (MCA), affections psychosomatiques (PSY), affections urinaires (AU), affections digestives et maladies métaboliques (AD), gynécologie (GYN), troubles du développement chez l’enfant (TDE), dermatologie (DER) ou encore affections de la muqueuse bucco-linguale (MCA). L’eau de source, que ce soit en cures de boissons ou en douches et bains, fait des miracles pour soulager les douleurs et contribue à rétablir équilibre physique et psychologique. La plupart du temps, c’est pour un type de pathologie bien précis que le patient est envoyé en cure par son médecin. Cependant, les motivations peuvent être plurielles.

Les cures thermales à double orientation

Dans certains cas, il s’avère que la personne souffre non pas d’une mais de deux pathologies qui lui causent des désagréments au quotidien. Dans ce genre de situation, le médecin a la possibilité de demander à ce que son patient suive une cure à double orientation. Cela signifie que les deux affections vont être prises en charge en même temps, au cours d’une unique cure. Bien entendu, la principale pathologie sera traitée prioritairement et le patient recevra des soins complémentaires pour la seconde. Quantitativement, il participera à la moitié des soins inscrit au programme de la seconde orientation. Du côté du prix, la patient paye 100% de la première orientation et 50% de la seconde orientation. Les soins thermaux sont pris en charge par l'assurance maladie.

Quelques exemples de cures à double orientation

Un patient souffrant d’obésité pourra souffrir de problèmes rhumatismaux en parallèle. Ces deux maladies sont en effet très liées. Ainsi, il pourra suivre en orientation principale une cure « maladies métaboliques » (elles sont traitées dans 2 oirientations : AU et AD) et bénéficier de soins « rhumatologie » dans le cadre d’une orientation secondaire. Le patient suivra soit une cure AU - RH soit une cure AD - RH.

Les personnes présentant des problèmes de jambes lourdes (orientation Phlébologie - PHL) sont souvent victimes de problèmes rhumatologiques (orientation RH). Dans ce cas, si les problèmes de jambes lourdes sont prépondérants, l’orientation principale correspondra à une cure « phlébologie » et l’orientation secondaire à une cure « rhumatologie».

Une personne souffrant de rhumatismes peut être très affectée par l’aspect invalidant de sa pathologie au quotidien. Les conséquences peuvent être directes en termes de baisse du moral et d’anxiété. Dans ce type de configuration, une cure « rhumatologie » pourra être accompagnée d’une cure « affections psychosomatiques ».

Pourquoi recourir à une cure à double orientation ?

La cure représente un temps pour soi exclusivement dédié au bien-être. Cela revient en quelque sorte à mettre la vie quotidienne sur pause pour s’occuper de soi et remettre les pendules à l’heure dans certains domaines. À l’occasion de cette période de soins, des prises de conscience surviennent, rappelant ainsi aux personnes qu’elles ne doivent pas se négliger au quotidien pour rester en forme. La cure est l’occasion de reprendre une activité physique, de réapprendre à manger sainement et de prendre le temps de se détendre.

La cure à double orientation est alors préconisée dans un souci d’efficacité et de prise en charge globale du patient. De plus, deux cures ne peuvent être prescrites chaque année. Ainsi, il est préférable de faire d’une pierre deux coups et de traiter conjointement deux affections plutôt que d’en laisser une de côté au risque qu’elle s’aggrave. De très nombreuses combinaisons pouvant être envisagées, cela permet d’accélérer le retour du bien-être.

Les conséquences d’une cure à double orientation

La cure à double orientation comporte donc moitié plus de soins qu’une cure à simple orientation. Le rythme des soins est donc plus soutenu et entraîne une plus grande fatigabilité (environ 2 heures de soins par jour). Il est donc conseillé, dans le cas d’une première cure, de suivre une orientation simple afin de se rendre compte du rythme à suivre. Si le patient le supporte bien, alors une cure à double orientation pourra être envisagée l’année suivante.


également à lire

Lombalgie : la cure thermale permet de soulager le dos
Lombalgie : la cure thermale permet de soulager le dos
Anxiété et dépression : vers un autre mode de prise en charge
Anxiété et dépression : vers un autre mode de prise en charge
La sinusite : présentation et traitement
La sinusite : présentation et traitement