Déposez votre annonce Espace Propriétaire Newsletter

Arthrose du genou et cure thermale : une solution efficace

Arthrose du genou et cure thermale : une solution efficace

La Gonarthrose, plus connue sous le nom d’arthrose du genou, est l’une des pathologies du genou la plus répandue après 50 ans. Les signes de celle-ci sont facilement détectables dans la vie de tous les jours. On note une difficulté pour monter ou descendre les escaliers, des craquements dans le genou et des douleurs en position accroupie et en se relevant. Plusieurs traitements sont possibles mais une étude de 2009 initiée par l’Afretch (association française pour la recherche thermale) et effectuée par Thermathrose montre que la cure thermale est le meilleur traitement contre la gonarthrose.

L’arthrose, première prescription de soin dans les stations thermales

Le thermalisme au secours de l'arthrose du genou

Avec 78 stations thermales spécialisées dans la rhumatologie, réparties dans le centre, le sud et l’est de la France, cette orientation thérapeutique est la plus représentée sur notre territoire. Chaque année, un patient sur deux, soit environ 250.000 personnes, sont accueillies dans les stations thermales pour des soins autour de l’arthrose. Avec une telle importance, on comprend mieux pourquoi l’Afretch a commandé en priorité une étude sur le bienfait des traitements de la Gonarthrose sur les curistes.  L’étude a été réalisée sur 462 patients dans trois des plus importantes stations thermales, Aix les Bains en Savoie, Balaruc les Bains dans l’Hérault en bordure de l’étang de Thau et Dax dans les Landes. Ces stations ont été choisies par rapport à leurs eaux différentes (Sulfurées calciques et sodiques pour Aix les Bains, chlorurées sodiques faibles pour Balaruc et chlorosulfatées sodiques et calciques pour Dax) et à des boues soufrées et salées.

Les résultats de l’étude

De nombreux soins sont dispensés pendant 3 semaines de cure

L’étude a été réalisée sur 462 patients séparés en deux groupes :

  • 232 patients ont suivi des traitements thermaux sur 18 jours avec leur traitement habituel
  • 230 patients ont seulement reçu leur traitement habituel, ils serviront à comparer l’intérêt ou non du thermalisme

L’étude a été menée sur 9 mois avec des points de mesure à 3,6 et 9 mois. Nous avons résumé les résultats ci-dessous :

  • Au bout de trois mois, 58.5% des curistes ont atteint un état d’amélioration important contre 39.1% pour les patients traités de manière classique.
  • Au bout de six mois, 50.8% des curistes ont un état amélioré contre 36.4% pour les patients traités normalement.
  • Du point de vue des patients, 54.4% des curistes se sentent mieux (38.9% ne voient pas de différence et 6.7% ont un état empiré), contre seulement 29.7% des témoins ont vu une amélioration de leur état (57.2% ont un état inchangé et 13.1% un état empiré).
  • Aucune différence notable n’est à noter entre les trois établissements thermaux.

En conclusion, les soins thermaux pendant les trois semaines (massages, bains et jets hydromassants, applications de boues et exercices en piscine) améliorent les facultés motrices des patients. De plus, l’effet bénéfique s’étale dans le temps.

Comment se soulager  dans la vie de tous les jours

Certains facteurs aggravent ou accentuent la gonarthrose comme  le surpoids, les entorses ligamentaires ou la pratique de certains sports (foot, tennis, ski …). Le surpoids est l’une des principales causes car les kilos en trop vont directement exercer une pression supplémentaire sur les genoux et les hanches. Perdre du poids aura un effet direct sur la douleur. L’alimentation doit également être surveillée, on pourra par exemple manger des aliments riches en soufre (chou, poireau par exemple) qui permet de détoxiquer l’organisme. La marche est également un bon moyen pour entretenir ses genoux, ne pas marcher entretient directement l’arthrose. 


également à lire

Une femme enceinte peut-elle réaliser une cure thermale ?
Une femme enceinte peut-elle réaliser une cure thermale ?
Le côté santé et le côté détente
Le côté santé et le côté détente
Les soins thermaux sont-ils trop courts ?
Les soins thermaux sont-ils trop courts ?