Déposez votre annonce Espace Propriétaire Newsletter

Cure thermale à la montagne : quelles orientations soigner ?

La spécificité de la cure thermale à la montagne consiste à proposer des soins à base d’eau thermale aux patients. Cette eau est riche en minéraux, ce qui permet de l’utiliser efficacement dans un cadre thérapeutique.Cette cure est particulièrement recommandée dans le traitement de certaines pathologies chroniques : les problèmes d’asthme, de phlébologie et de rhumatologie.

Cure thermale en montagne

Cure thermale en montagne : la pureté de l'air

C’est tout d’abord le cas de la prise en charge de l’asthme. Cette pathologie, qui vient affaiblir les voies respiratoires, devient handicapante au quotidien si elle n’est pas bien traitée. La mauvaise qualité de l’air et la pollution sont autant d’agresseurs qui viennent fragiliser un peu plus le patient asthmatique. Pour cette pathologie, comme pour les autres, les soins sont adaptés à l’état de santé de la personne. Ainsi, cette dernière peut bénéficier de soins basés sur l’administration d’aérosols d’eau thermale ou de gaz thermal pendant une cure asthme. L’intérêt de cette pratique est de venir nettoyer en profondeur les voies respiratoires. Le principe de l’irrigation nasale est également employé afin de nettoyer en profondeur la fosse nasale. Ayant une action concrète et ciblée sur les voies respiratoires, cette cure permet de placer le patient au sein d’une prise en charge globale, l’asthme n’étant pas souvent un syndrome isolé. En effet, il est souvent associé à différents types d’allergies. Afin d’apaiser les bronches des plus fragiles, l’environnement montagnard, qui a fait ses preuves, est donc particulièrement recommandé. L’air pur qui y circule permet au patient de se trouver dans des conditions optimales pour optimiser sa capacité respiratoire. Des soins annexes basés sur la pratique de la relaxation sont également dispensés dans ce cas de figure. Effectivement, il a été constaté que les asthmatiques étaient souvent des personnes stressées et/ou anxieuses. La prise en compte de cette dimension permet d’aboutir à de bons résultats. À l’issue d’une cure, les patients constatent une diminution voire une disparition de leurs crises d’asthme.

De nombreuses stations thermales en montagne traitent les voies respiratoires. Dans les Pyrénées, les stations les plus connues sont Luchon, Cauterets et Ax les Thermes.

Rhumatologie : 80% des stations thermales sont spécialisées

Les problèmes d’arthrose, de polyarthrite rhumatoïde, de spondylarthrite ankylosante, de lombalgie ou encore de fibromyalgie peuvent trouver réponse à l’occasion d’un séjour en centre thermal. En cure rhumatologie, la teneur des soins est elle aussi spécifique. L’hydrothérapie générale et locale sont la base du traitement. Par ailleurs, l’application de boues chaudes permet de calmer les douleurs, au même titre que des bains de vapeur d’eau thermale. Différents types de massages, de douches effectuées avec des jets ou encore de bains hydromassants font partie des soins phares de cette spécialité. Des exercices ont également lieu en piscine. Les muscles et les articulations se trouvent ainsi détendus et stimulés. Ils se décontractent, retrouvent du tonus et font ainsi moins souffrir leurs propriétaires. Les douleurs sont soulagées et les patients retrouvent de la mobilité. La diminution de la prise des médicaments va souvent de pair avec les améliorations obtenues. Même si l’on trouve de nombreuses stations thermales spécialisées dans la rhumatologie en montagne, on en trouve également en plaine (Digne les Bains, Rochefort, …). 80% des stations thermales françaises ont au moins une spécialité en rhumatologie.

Phlébologie : avoir des jambes légères

En cure phlébologie, on traite les insuffisances veineuses chroniques, les troubles fonctionnels, les lymphœdèmes, les séquelles de phlébites et de périphlébites ainsi que les varices. On retrouve le même type de soins qu’en rhumatologie mais ici, l’objectif est d’améliorer le retour veineux. En complément, des soins bien ciblés sont destinés aux patients. Des compresses d’eau thermale ou encore la pratique de couloirs de marche à contre-courant permettent la stimulation du retour veineux. Des bains d’eau à une température inférieure à 36°C agissent également dans ce sens. En parallèle de ce type de soins, les kinésithérapeutes travaillent avec les curistes sur l’éducation respiratoire. Les centres thermaux spécialisés en phlébologie sont plus rares en montagne. Dans les Pyrénées, on a par exemple Argelès-Gazost. Le centre le plus connu se situe en plaine, à proximité de l’océan Atlantique, Dax.

D’autres spécialités sont également proposées dans les centres thermaux à la montagne : dermatologie, amaigrissement, stress et dépression…


également à lire

La Léchère, station thermale phare en phlébologie
La Léchère, station thermale phare en phlébologie
Le Limousin, une région à découvrir pour des vacances en pleine nature ou pour une cure thermale
Le Limousin, une région à découvrir pour des vacances en pleine nature ou pour une cure thermale
Vernet les Bains: cure thermale et tourisme - Que visiter ?
Vernet les Bains: cure thermale et tourisme - Que visiter ?